Que devez-vous comprendre sur les maisons passives ?

Lorsque les gens pensent à une maison qui utilise très peu de chauffage ou de climatisation, le résultat n'est souvent pas très positif. Les vieilles maisons sans conduits ont tendance à être pleines de courants d'air en hiver et étouffantes ou chaudes en été, bien qu'elles nécessitent moins d'énergie. Le concept de la maison passive tente de revenir à la faible consommation d'énergie du passé sans sacrifier le confort moderne.

En quoi consiste une maison passive ?

Une maison passive est une méthode de construction économe en énergie qui favorise également le confort intérieur et l'isolation acoustique. Vous pouvez en savoir plus sur ses caractéristiques sur ce site internet.

La maison passive n'est pas seulement l'une des principales normes mondiales en matière d'efficacité énergétique, mais aussi un concept de construction visant à bâtir des maisons et des bâtiments confortables, écologiques et abordables.

Les maisons et bâtiments de type "maison passive" offrent un confort intérieur supérieur grâce à des températures constantes et une bonne qualité de l'air. Ils présentent également l'avantage de réduire les bruits extérieurs et intérieurs grâce à des niveaux élevés d'isolation.

Quelles sont les exigences en matière de maison passive ?

Pour atteindre la norme "Maison passive", un bâtiment doit répondre à certains critères :

  • Le chauffage des locaux : La demande d'énergie pour le chauffage des locaux ne doit pas dépasser 15 kWh/m2 de surface habitable par an ou 10W/m2 en période de pointe. Cela contraste avec les 100W/m2 nécessaires dans une maison typique ;
  • Énergie primaire : la demande totale d'énergie des ménages (chauffage, eau chaude et électricité domestique) ne doit pas dépasser 60 kWh/m2 de surface habitable par an ;
  • Étanchéité à l'air : Les bâtiments passifs sont très étanches à l'air et ne doivent pas avoir plus de 0,6 renouvellement d'air par heure à 50 pascals de pression ;
  • Confort thermique : Les espaces habitables doivent être confortables toute l'année, sans que plus de 10 % des heures d'une année donnée dépassent 25°C.